Pourquoi je suis juif

Pourquoi je suis Juif, Les belles lettres, 2004, 100 pages

Je suis juif, pace que, né d’Israël, et l’ayant perdu, je l’ai senti revivre en moi, plus vivant que moi-même.

Je suis juif, parce que né d’Israël, et l’ayant retrouvé, je veux qu’il vive après moi, plus vivant qu’en moi-même.

Les deux fidélités

Bulletin AJC - 1949-2 (Janvier) p.5

Je ne connais, pour ma part, aucun Juif qui n'ait, durant les années atroces que nous venons de vivre et de mourir, rencontré l'aide généreuse, et souvent périlleuse, d'un ou plusieurs Chrétiens. Il y avait là déjà de quoi remuer profondément nos âmes. Mais nous découvrons maintenant que ce noble secours n'était encore que l'instinctive préfiguration d'un acte réparateur qu'Israël n'attendait pas, qu'il n'avait jamais espéré.

Le schisme dans le cadre de l’économie divine

« Le schisme dans le cadre de l’économie divine », paru dans Irenikon, t. 21, 1er trimestre 1948, p. 6-31

Au milieu du XXe siècle, Dom Nicholas Oehmen avance non sans audace que Toutes les scissions qui déchirent le corps de l’Église ne sont finalement que les manifestations et les conséquences de la scission intérieure qui divise la personne individuelle du chrétien, cette scission étant elle-même une conséquence de la destinée d’Israël séparé.

Unité des Eglises et Israël

Table des matières

Est-ce que la tradition juive a quelque chose à dire aux chrétiens lorsqu’ils cherchent à promouvoir
leur unité ?...........................................................................................................................................1
Y a-t-il un modèle d’unité dans la tradition juive ?..............................................................................1
Israël et l’unité de l’Eglise....................................................................................................................6