Publications

Rebecca au puits

Soumis par CODJ le ven 12/12/2014 - 07:49

Une recension d’Olga Lossky

Peu d’études s’intéressent à ce jour aux sources juives de notre tradition chrétienne, en particulier à l’interprétation rabbinique des Écritures comme susceptible d’enrichir notre propre vision de la Bible. Par son ouvrage Rencontre de Rebecca au puits, Sandrine Caneri vient palier ce manque en présentant le regard croisé des Rabbins et des Pères concernant la péricope Gn. 24, 10-21, qui raconte la rencontre du serviteur d’Abraham avec Rebecca.

La complexité de la pureté

Soumis par CODJ le sam 29/03/2014 - 12:49

par Mireille Cohen et Laurent Kloeble

La question de la pureté est une problématique complexe dans le récit biblique. Sans une compréhension précise et une approche systématique dans le cadre de la Loi (c'est-à-dire de la Torah de Moïse donnée par Dieu au Sinaï), on ne peut pas comprendre ce que fait et dit Jésus à ce propos. Le même problème se pose également en ce qui concerne le Shabbat, le divorce, les serments et toutes les problématiques halakhiques (légales).

Recontextualiser les Saints Pères et laisser le jugement à Dieu

Soumis par CODJ le mer 04/09/2013 - 11:24

par Mireille Cohen

Les Saints Pères sont le trésor de l’Eglise orthodoxe et leurs pensées nous nourrissent et nous enrichissent. Néanmoins ces pensées ne sont elles pas à re-contextualiser pour certaines et sont elles toutes encore audibles et compréhensibles pour un lecteur moderne ?

La lecture du commentaire de Saint Jean Chrysostome sur l’Épitre aux Romains 10, 1 à 10 soulève des questions essentielles pour les lecteurs d’aujourd’hui. Qui sont les Pharisiens ? Comment les chrétiens du IVe siècle se situent ils face à eux ? La situation est elle la même aujourd’hui ?

Les Pères de l’Église face à la synagogue

Soumis par CODJ le sam 03/12/2011 - 07:00

par Sœur Dominique

Nous sommes une petite communauté de quatorze sœurs, nous avons démarré en 1953. Quand Sœur Simone a eu le projet de commencer une communauté monastique, Mgr de Provenchère, l’évêque d’Aix en Provence lui a conseillé de faire un noviciat quelque part. Elle voulait aller dans un monastère bénédictin mais cela n’a pas marché et elle est finalement allée chez les Petites Sœurs de Jésus pour son noviciat au cours duquel elle a eu l’occasion d’aller en Terre Sainte et de rencontrer les églises orientales ce qui l’a beaucoup marquée. Puis en octobre 1953 elle a commencé la communauté. Beaucoup de choses ont mûri jusqu’au Concile Vatican II à travers des lectures, des rencontres…