Méditation sur Hanouka et la Nativité

Soumis par Sandrine Caneri le sam 23/10/2021 - 00:57
Hanouka, fêté le 25 de Kislev, et la Nativité ne tombent exactement en même temps que rarement. Elle est fêtée cette année 2016 par nos frères juifs du 25 décembre au 1er janvier. Elle comporte plusieurs aspects, mais pour faire bref, elle célèbre la victoire des Maccabées sur le paganisme des Grecs qui avaient profané et souillé le Temple de l’Eternel dans le but d’anéantir tout monothéisme. La purification du Temple est rendu possible par le miracle de la fiole d’huile retrouvée sous les décombres et dont la faible quantité ne permettait d’allumer la flamme qu’une seule journée. Or elle a pourtant brûlé durant huit jours. Le Chandelier du Temple - la ménorah - avait sept branches, sept lumières. Sept est le chiffre qui symbolise le monde crée, le monde d’ici bas, rappelant les jours de la Création. Le Temple étant une image terrestre du Temple céleste.

Compte-rendu de la rencontre entre juifs et chrétiens orthodoxes de l'Été 2020

Soumis par Sandrine Caneri le jeu 17/09/2020 - 16:43

Du Jeudi 20 au dimanche 23 août 2020

Une deuxième session de rencontre entre juifs et chrétiens orthodoxes a été proposée cette année par l’association CODJ. Nous remercions Mgr Joseph de nous avoir donné sa bénédiction. Sans nous attarder comme l’an passé sur la spécificité de notre approche du dialogue en tant qu’orthodoxes, (voir le CR de la session : Contacts n° 269), nous avons mis l’accent cette année sur notre responsabilité ecclésiale personnelle et communautaire face à ce défi.

Compte-rendu de la rencontre entre juifs et chrétiens orthodoxes de l'Été 2019

Soumis par Sandrine Caneri le mar 12/05/2020 - 11:06

Du Jeudi 22 au dimanche 25 août 2019

Il semble qu’il n’y ait jamais eu encore en France, à notre connaissance, une rencontre entre juifs et chrétiens orthodoxes sur plusieurs jours. L’idée en est venue suite à des enseignements sur le sujet, donnés dans la paroisse du Père Antoine Callot à Lyon. Cette session s’imposait, non seulement pour approfondir cette question mais surtout pour faire l’expérience de la rencontre. On peut parler toute sa vie des juifs, si l’on n’en rencontre aucun, cela reste théorique. On peut parler du judaïsme, si l’on n’en fait pas l’expérience, même restreinte et passagère, quelle consistance cela peut-il avoir ? Tel était le but de cette session.

Commencement de l’année

Soumis par Sandrine Caneri le jeu 02/01/2020 - 17:19
Nous marquons le début de l’année civile au 1er janvier. Pourtant le début de l’année liturgique chrétienne n’est pas fixé à ce moment là. Il est fixé au premier dimanche de l’Avent pour les Églises d’Occident (soit fin novembre, soit début décembre), et le 1er septembre pour les Églises d’Orient. Dans les Églises de tradition byzantine, cette date a été retenue depuis l’an 312 sous Constantin le Grand à Constantinople, c'est-à-dire à une période très ancienne qui marque aussi le début de l’Empire chrétien. Et jusqu’aujourd’hui, la liturgie nous propose un commencement d’année au 1er septembre. Qui dit commencement, dit nouveauté, bénédiction particulière, germination, espérance d’avenir.